Tester les produits avant d’acheter: la nouvelle technique de séduction!

6 octobre 2014 | Maryline Bernard-Castel | Études de cas, Relation client, Tous les articles

Les atouts de l’achat en magasin sont les faiblesses de ceux du e-commerce: impossible d’essayer le produit, contrainte pour faire un échange/renvoi, etc. Quand l’expérience en ligne devient aussi frustrante que plébiscitée, quelles parades trouvent aujourd’hui les annonceurs pour répondre aux besoins des consommateurs ? Le test produit avant l’achat est de plus en plus en vogue. Tour d’horizon de quelques enseignes françaises et internationales qui utilisent le testing produit pour séduire davantage leurs consommateurs. 

Commençons par les exemples français…  Je pense particulièrement au site web Chic Types http://chictypes.com/ un concept original avec une force majeure : il réunit les avantages de l’achat online « et les services d’un « personal shopper ».  Les hommes reçoivent une sélection de vêtements correspondant à leurs attentes, besoins, morphologie, style vestimentaire souhaité… Quelques jours plus tard, une belle boîte de vêtements (+ chaussures et accessoires) arrive et monsieur a l’embarras du choix. S’il n’aime pas, il retourne tout simplement le produit. Existe-t-il pour les femmes ? Je cherche encore 🙂

chictype

De leur côté, Décathlon prend déjà une longueur d’avance en donnant la possibilité d’essayer gratuitement le matériel (ex : raquettes, club de golf, selle d’équitation) pendant 3 jours ! Pas d’obligation d’achat. Et pas de chèque de caution. Confiance assurée.

Passons de l’autre côté de l’océan. Les Etats-Unis sont encore une fois à l’honneur avec des exemples innovants pour enchanter le parcours client. Maybelline New York a par exemple développé une application en réalité augmentée permettant  de tester une gamme de vernis à ongles.

La compagnie aérienne Virgin Atlantic a fait tester ses services proposés dans l’avion, mais cette fois sur un banc dans la rue. Ils proposaient aux passants de s’asseoir sur un banc et ceux-ci se voyaient offrir les services proposés dans l’avion (champagne, repas, divertissements)

Plus fort encore, le GU Store à Tokyo laisse littéralement les clients repartir avec les vêtements, sans même les avoir payés. Le service est limité à 30 bénéficiaires par jour. C’est un concept original qui prouve une vraie marque de confiance de la part de l’annonceur envers ses clients. Lancé en juin 2014, le service pourrait s’exporter dans d’autres pays en Asie.

gu-store

Pas étonnant que des plateformes sociales fleurissent aujourd’hui pour aller dans le sens du testing. Je prends l’exemple de Demooz , qui propose aux personnes souhaitant acheter un produit (nécessitant réflexion avant achat type High Tech, bricolage, etc.) de le tester avant de l’acheter. Le test se fait via une mise en relation entre un testeur et un « demooztrateur» Ca m’a également fait penser à « Try it before you buy it » avec Preview Star http://www.previewstay.com/ Un site web américain de portail immobilier qui propose aux futurs acheteurs de tester la maison avant de l’acheter. Ils peuvent ainsi passer une nuit dans la propriété avant de prendre leur décision (rémunération pour la nuit passée dans la propriété)

Et vous, comment placez-vous le testing dans votre stratégie commerciale ? Quels impacts remarquez-vous sur la relation client ?

Maryline Bernard-Castel

Maryline Bernard-Castel

LinkedIn 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *