Comment améliorer votre délivrabilité email ?

11 août 2017 | Maryline Bernard-Castel | Tous les articles

La délivrabilité mesure le nombre de vos emails manuels et automatiques arrivant là où vous le désirez : dans la boîte de réception de vos leads, et non dans leurs spams ! Encore s’agit-il d’un chiffre bien difficile à calculer avec précision. Au final, ce qui vous assure le succès d’une campagne emailing, c’est son retour sur investissement ! Vous pouvez cependant veiller à mettre toutes les chances de votre côté pour qu’un maximum de vos emails soient délivrés à vos contacts. Comment ? C’est justement l’objet de notre nouveau billet !

 

La délivrabilité email, un indicateur à surveiller…

…et à booster autant que possible !

Vous avez un doute sur la capacité de vos mails à atteindre leur cible ? Vous avez constaté une chute inexplicable dans vos statistiques d’ouverture ? C’est peut-être le signe d’une baisse de la délivrabilité de vos mails. Ceux-ci sont directement placés dans les spams de vos contacts, où leurs chances d’être découverts diminuent considérablement (même si elles ne sont pas nulles, comme vous avez pu le constater dans notre article sur l’email).

Une seule solution : reprendre tout depuis le début pour vérifier ce qui, dans votre campagne emailing, bloque cette fameuse délivrabilité. Parfois, vous allez le voir, il en faut peu !

 

12 conseils pour faire parvenir votre campagne emailing à bon port

Il existe différents leviers à actionner pour optimiser votre capacité à éviter la mise au ban de votre campagne emailing. 

Les leviers techniques
  • Choisissez des adresses IP pertinentes : partagées ou dédiées, elles présentent toutes leurs avantages et inconvénients en termes de délivrabilité. Examinez la question avec votre routeur pour qu’il vous guide, mais aussi vous accompagne dans votre décision.
  • Veillez à la bonne authentification de votre nom de domaine : pour que les serveurs de messagerie tels que Yahoo, Gmail ou Hotmail acceptent de délivrer vos mails, votre nom de domaine doit bénéficier d’une authentification SPF, DKIM ou DMARC. Un autre point à vérifier avec votre routeur.
  • Évitez les envois de masse : les fournisseurs d’accès internet (FAI) ont tendance à être chatouilleux sur le nombre de mails que vous expédiez simultanément, et peuvent vous bloquer à la case spam. Programmez plusieurs vagues d’envoi surtout au début de votre activité ou si vous venez de changer de solution de gestion de campagne et d’hebergeur et que vous avez une nouvelle IP.
  • Structurez vos mails : travaillez notamment la proportion texte/images, la présence de liens pertinents dans vos mails, le poids des différents médias intégrés (vidéo, image, infographie, etc.), pour rendre vos messages les plus « crédibles » possibles face aux boucliers antispams.
Les leviers éditoriaux
  • Augmenter vos taux d’ouverture grâce à un objet et un préheader pertinents et incitatifs !
  • Rassurez votre cible en indiquant un nom d’expéditeur clair et identifiable. (Exemple: Marie de la société X.)
  • Utilisez un vocabulaire mesuré : les termes exagérés et les superlatifs, surtout quand ils vantent la qualité de vos produits ou le caractère exceptionnel de vos promotions, vont forcément se retrouver dans le collimateur des filtres antispams. Comme tout ce qui pourrait ressembler de près ou de loin à une arnaque !
  • Evitez ainsi l’utilisation de spamwords qui rendent automatiquement vos messages suspects : « gratuit », « miracle », « cadeau », « sans frais »… autant de termes alléchants qui pourraient directement vous amener à la case prison !
  • Ajoutez des champs de personnalisation pour donner plus d’importance à votre cible et mettre en place une relation de complicité.
  • Contrôlez votre ponctuation : de même, les triple points d’exclamation et les mots en capitales ont de quoi éveiller toutes les suspicions.
  • Evitez de mettre la pression sur vos contacts : trop de mails marketing, expédiés trop souvent, risquent d’une part d’entraîner de nombreux désabonnements, et d’autre part d’agacer les FAI.
  • Proposez du contenu différenciant, dynamique pour capter rapidement l’attention de vos lectures en y intégrant à titre d’exemples des vidéos, Gif animés, images.
Une base de données, oui, mais saine !

C’est sans doute l’élément le plus important pour optimiser les performances de vos campagnes. Pour que vos mails arrivent à destination, vous aurez besoin d’une liste de diffusion claire et actualisée :

  • Contrôlez régulièrement les demandes de désabonnement et supprimez ces contacts de votre liste de diffusion.
  • Traitez régulièrement vos hardbounces et softbounces afin de conserver une base fiable.
  • Veillez à être en conformité avec la réglementation imposée par la CNIL concernant la protection des données des individus.  
  • Evitez absolument d’acheter votre liste de diffusion, au risque de devoir utiliser une base d’emails non qualifiés. Préférez utiliser votre propre base, ou bien louez-en une.
  • Recrutez de nouveaux abonnés par le biais de différents leviers de recrutement pertinents et adaptés à votre entreprise : Campagnes de coregistration, Overlay, Jeu concours… Veillez toutefois à vous adresser à une cible qualifiée et appétente à votre offre en diffusant un contenu pertinent.
  • Enrichissez votre base de données des informations manquantes (numéro de téléphone, adresse, âge, type d’habitat, ..) par la mise en place d’une campagne d’appending.

En suivant ces quelques conseils, vous devriez rapidement améliorer vos statistiques d’ouverture, et donc la rentabilité de vos campagnes emailing. Vous voulez être sûr de faire les bons choix ? profitez de l’accompagnement d’une agence fiable et expérimentée pour vos campagnes !

En suivant ces quelques conseils, vous devriez rapidement améliorer vos statistiques d’ouverture, et donc la rentabilité de vos campagnes emailing. Vous voulez être sûr de faire les bons choix ? Profitez de l’accompagnement d’une agence fiable et expérimentée pour vos campagnes!

Maryline Bernard-Castel

Maryline Bernard-Castel

LinkedIn 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *